Édito de juin

Lorsqu’une année de formation démarre, nous souhaitons toujours parvenir à faire réussir chaque apprenti, à l’amener le plus loin possible dans l’acquisition des connaissances et dans le développement de ses compétences techniques, professionnelles et cognitives. 

Aidées par les employeurs d’apprentis, les équipes y croient et cette volonté partagée, doublée de travail et d’enthousiasme, permet de réaliser de belles choses. 

Pour preuves, citons les résultats et distinctions obtenus très régulièrement aux concours MAF ainsi qu’aux bourses attribuées par la Fondation Heidelberg et Imprifrance ; concours qui récompensent compétences et excellence. 

Puis, vient la saison des examens et son lot d’épreuves redoutées par les apprentis en fin de formation… l’heure arrive alors de voir les choses en face. 

Pourtant, quels que soient le verdict et les résultats qui ne seront connus que début juillet, chacun doit garder à l’esprit que tout ce qui a été conduit pendant l’année existe bien et que les progrès réalisés sont bien réels en dépit des difficultés qu’apprentis et organisme de formation ont eu à surmonter pendant cette année très fortement impactée par la crise sanitaire. Arriver au bout du chemin que l’on s’était fixé est déjà en soi une satisfaction… en attendant la victoire escomptée ! 

Chantal Aboudeine, Directrice

Pour lire la Lettre de Grafipolis de juin 2021 en intégralité, cliquez ici.

Print Friendly, PDF & Email