Tendance 2021 : quelles sont les 5 innovations marquantes du secteur de l’étiquette ?

Le marché mondial de l’étiquette représentait 36.98 milliards de dollars en 2017 et devrait atteindre les 45.22 milliards de dollars d’ici 2022. (Source Bobst – mai 2019) 

Alors que les étiquettes sèches subissent un ralentissement, les étiquettes adhésives représentent 60% de la part du marché et les étiquettes électroniques sont de plus en plus plébiscitées.  

Mais les professionnels doivent constamment répondre aux nouveaux enjeux du secteur pour rester compétitifs :  

  • Traçabilité ;  
  • Durcissement constant des réglementations en matière d’information auprès du consommateur ;  
  • Concurrence accrue des étiquettes importées (en majorité d’Asie) ; 
  • Hausse des prix de matières premières. 

Alors comment rester concurrentiel face à ces nouveaux enjeux ? Voici 5 innovations marquantes du marché de l’étiquette pour ces prochaines années. 

1/ Impression numérique : la personnalisation croissante des étiquettes

Le secteur de l’étiquette a été un des premiers à se lancer dans l’impression numérique. Son utilisation est en constante augmentation ces dernières années et s’explique par des tirages plus courts mais aussi par la personnalisation du packaging et donc de l’étiquette.  

Il est évident que c’est une des principales attentes des industriels mais aussi des consommateurs de ces dernières années. En effet, nous voulons tous nous sentir uniques et les marques l’ont bien compris.  

Nous pouvons citer, entre autres, Nutella qui proposait aux consommateurs d’acheter en ligne ou dans certains supermarchés, des pots avec le prénom de leur choix. 

A travers la personnalisation, l’impression numérique marque un nouveau tournant dans le monde de l’étiquette en bouleversant dans le même temps la gestion des travaux, du fichier au produit fini et les méthodes de travail en production. 

2/ Etiquettes « Premium » et optimisation de la gestion des couleurs

Dans la même lignée, les marques attendent des finitions de plus en plus qualitatives. Pour cela, les industriels utilisent de nombreuses techniques pour un résultat haut de gamme :  

  • Estampage à chaud ; 
  • Dorure à froid ; 
  • Héliogravure… 

De plus, comme nous l’avons vu dans cet article, la gestion de la couleur est un autre critère essentiel, et d’autant plus pour un produit “Premium”.  

En effet, tout manque d’homogénéité de la couleur a un impact sur le résultat final. Cette recherche d’uniformité des couleurs explique l’essor de la gamme chromatique étendue (EGC) qui utilise trois couleurs d’encres supplémentaires : orange, vert et violet. Alors que le mélange CMYK ne couvre qu’environ 60% du nuancier Pantone, celui-ci atteint plus de 90% de correspondance.  

3/ Etiquettes et marketing multisensoriel : pour une expérience consommateur unique 

Bien qu’il ne soit encore qu’à ses prémices, le marketing sensoriel devrait s’imposer de plus en plus dans les prochaines années. Dans un contexte fortement concurrentiel, il permet de faire vivre au consommateur une expérience unique tout en valorisant l’image de marque du produit. 

Pour cela, il existe déjà de nombreuses solutions qui permettent de stimuler nos différents sens :  

  • Le touché : rainurés, vernis en relief, effet de matière, foulage, texture irisée… 
  • L’odorat : par exemple, un producteur de vin de la région de Tours a commercialisé son millésime 2010 avec l’odeur de ses fleurs de vigne sur l’étiquette… 
  • La vue : choix de couleurs adaptées au produit ou odeurs associées.  

4/ Etiquette écologique : une réponse aux questions environnementales 

De plus, face à la prise de conscience des consommateurs sur leur impact environnemental, l’étiquetage écologique devient une évidence pour de nombreux industriels. Ils se tournent alors vers des matériaux plus respectueux de la planète comme par exemple :  

  • Papier recyclé ; 
  • Papier minéral, à base de pierre calcaire ; 
  • Biodégradable, qui se décompose rapidement grâce à des micro-organismes biologiques ; 
  • Biosourcé, à partir de fibres de cellulose de bois ou végétaux ; 
  • Fibre de canne à sucre ; 
  • Et même des papiers à base d’herbe, comme c’est le cas de la marque allemande VPF ! 

5/ QR code et réalité augmentée : les nouvelles technologies au service de la traçabilité et du marketing renouvelé 

Une étude a démontré que les consommateurs seraient moins attirés par une étiquette surchargée d’information. Mais alors quelle est la solution lorsque les réglementations en matière d’informations sont de plus en plus drastiques ? 

De nombreux industriels du secteur ont misé sur l’étiquette électronique, et plus spécifiquement sur les systèmes de QR Code. Le consommateur peut ainsi retrouver plus d’informations sur une page dédiée du site web de la marque.  

De plus, des étiquettes RFID garantissent désormais une meilleure sécurité sanitaire. Grâce à un code couleur, ces étiquettes intelligentes peuvent ainsi permettre de détecter une rupture dans la chaîne du froid ou le niveau de péremption d’un produit.  

Enfin, les nouvelles technologies s’invitent de plus en plus dans le monde de l’étiquette aussi pour offrir une nouvelle expérience marquante au consommateur. C’est le cas par exemple de la marque australienne “Treasury Wine Estate”, pour sa gamme de vin “19Crimes”, qui a mis en scène sur ses étiquettes, des prisonniers britanniques envoyés en Australie au 18ème siècle. 

La réalité augmentée : une innovation qui n’a pas fini de parler d’elle… 

Cette expertise numérique vous intéresse ? Découvrez en détail l’offre de formation de Grafipolis sur la réalité augmentée.  

Toutes ces innovations montrent la place certaine du secteur de l’étiquette dans l’industrie du packaging. Pour une montée en compétences de vos équipes, découvrez dans notre prochain article les solutions de formation proposées par Grafipolis.  

Vous avez des questions ? Contactez-nous via ce formulaire ou par téléphone au 02 40 50 24 22.

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *