L’édito de mars

Ce mois de mars célèbre l’anniversaire du premier confinement de la Covid-19.

Qui pouvait deviner qu’un an plus tard nous en serions encore à vivre une troisième vague, un couvre-feu et un confinement localisé ?

Difficile de se projeter… pourtant, en dépit de ces temps troublés, nous poursuivons avec sérieux la préparation des apprentis aux épreuves ponctuelles des examens à venir, nous encourageons les talents, nous nous formons à de nouveaux outils, tout en envisageant la rentrée prochaine avec raison et optimisme.

Nos apprenants profitent de leur formation en présentiel et l’aide au recrutement de futurs apprentis pour la rentrée de septembre bat son plein.

L’équipe des chargées des relations entreprises-candidats est à l’œuvre, déterminée, car les incertitudes qui demeurent ne doivent surtout pas empêcher les projets des entreprises de se concrétiser et les rêves d’une nouvelle aventure en formation de se réaliser.

Nous n’ignorons pas les difficultés vécues par certaines entreprises, ni le futur incertain, mais la pandémie nous confirme dans notre désir d’aller de l’avant, aidés en cela par la prolongation bienvenue des aides aux employeurs pour le recrutement d’un alternant à la rentrée prochaine.

Et puis, mars c’est aussi le mois du renouveau et du sentiment d’espoir qu’il suscite.

Car s’il n’y avait pas d’hiver, le printemps ne serait pas aussi agréable, non ?

Chantal Aboudeine, Directrice

Pour lire la Lettre de Grafipolis de mars 2021 en intégralité, cliquez ici.

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.