L’Édito de juin

Placer les apprenants au cœur de nos préoccupations et de nos actions, faciliter leur insertion sont les objectifs que nous construisons au quotidien. Pour cela, nous nous engageons sur le ´ former autrement ª  tout public ayant un projet en lien avec les métiers auxquels nous préparons.

Parallèlement, la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » adoptée le 5 septembre 2018 prévoit la désignation dans chaque CFA, d’un référent chargé de l’intégration des personnes en situation de handicap.

Mais nous n’avons pas attendu puisque depuis plus de 10 ans, nous accueillons et formons des apprentis en situation de handicap dont le suivi est assuré par une collaboratrice dévouée à ce public intégré avec des conditions de formation adaptée.

La particularité de notre accompagnement repose alors sur l’adaptation du parcours, avec par exemple un suivi pédagogique individualisé, la remédiation, le soutien, les aides techniques, matérielles et humaines, ainsi que le partenariat avec l’Agefiph et le Conseil régional des Pays-de-la-Loire.

Nos préoccupations principales sont la sécurisation des parcours et l’élévation du niveau de formation dans le cadre d’une organisation agile et d’une culture ouverte et responsabilisante.

Quelle satisfaction alors pour l’ensemble des parties prenantes quand tous ces objectifs sont atteints !

Chantal Aboudeine, Directrice

Lire la newsletter du mois de juin en intégralité, c’est ici.

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire

  1. Bravo pour tout ce que vous faites pour les personnes en situation de handicap, il faut aussi que les entreprises jouent le jeux derrière pour leurs emploies.

Les commentaires sont fermés.