L’édito d’octobre

 « Un enfant, un enseignant, un livre et un crayon peuvent changer le monde ». 

Cette phrase n’est pas de moi mais de Malala Yousafzai, la jeune Pakistanaise, lauréate du prix Nobel de la paix en 2014, pour son combat contre l’oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l’éducation.

L’actualité tragique de ces derniers jours nous rappelle cruellement l’importance de l’Éducation dans la société et du rôle majeur des enseignants dans l’ouverture des consciences au monde, à la connaissance, à la tolérance et au respect de l’autre…

Le nom de notre établissement dénommé École prend ici tout son sens et voilà pourquoi depuis des années, nous rappelons aux employeurs de nos apprentis et aux familles de ces derniers réunis lors des rencontres d’octobre, l’engagement de Grafipolis sur la dimension éducative.

Car la mission de nos formateurs est double : former pour répondre aux besoins des entreprises par le développement de compétences professionnelles et former le citoyen par l’éducation, afin qu’il se dote d’un libre arbitre. 

L’apprentissage concourt aux objectifs éducatifs de la nation. (Art. L6211-1 du code du travail)

Chantal Aboudeine, Directrice

Image carré noir et mention "JE SUIS ENSEIGNANT" #jedéfendslalibertéd'expression

Pour lire la Lettre de Grafipolis en intégralité, cliquez ici.

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *