L’édito de juin

Pour la première fois depuis 2006, la Lettre de Grafipolis a manqué ses rendez-vous mensuels en mars, avril et mai. 

Et pour cause, le Covid-19 a mis le monde à terre et nos activités à l’arrêt.

Tout ce qui était organisé, tout ce qui paraissait naturel et aller de soi jusqu’alors s’est trouvé chamboulé.

Alors, nous avons fermé notre établissement, emportant nos ordinateurs et nous avons dû apprendre à travailler à distance pour assurer la continuité pédagogique ainsi que la continuité de service dues à nos apprenants et nos clients. 

Puis, le déconfinement a été annoncé, assorti d’un lot de questions en suspens relatives à la réouverture des CFA… instructions précises, décret et circulaire se sont fait malheureusement attendre !

Nous avons alors étudié divers scénarios, organisé le retour des équipes, mis en place un guide des bonnes pratiques sanitaires, revu les circulations à l’intérieur des locaux puis posé de la signalétique au sol et sur les murs. Dernière semaine de mai, les précisions tombaient enfin.

Alors le 2 juin, la reprise progressive des cours pouvait démarrer. Cette reprise combine formation en présentiel et en distanciel de façon à absorber les flux de nos apprentis dans le respect des règles garantissant la sécurité et la santé des apprenants et des salariés.

Ce retour était important pour les apprentis qui avaient hâte de retrouver leurs repères en formation et pour ceux qui avaient besoin d’être remis en selle en retrouvant une dynamique collective et en se projetant vers la poursuite de leur parcours.

Que le confinement et cette distanciation physique furent longs pour tout le monde !

Chantal Aboudeine, directrice

Lire la Lettre de juin 2020 en intégralité, c’est ici !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *