Former ses salariés plutôt que recruter : quels bénéfices pour votre entreprise ?

Nous avons vu dans un précédent article, comment choisir son learning partner pour sa formation professionnelle.

Mais, selon les résultats d’études conduites par les instances telles que Ministère du Travail (Dares), branches professionnelles ou OPCA, un tiers des entreprises de plus de 10 salariés utilisent très peu leur budget formation pour leurs salariés en poste.  Il est alors légitime d’interroger les raisons qui peuvent justifier cette situation.

En effet, quels sont les principaux freins à la formation professionnelle des collaborateurs ? S’agit-il d’une question d’absence de besoin ? De disponibilité ? De coût ?

La formation professionnelle des salariés : contrainte ou investissement ?

Souvent légitimement préoccupés par le développement de leurs activités en termes de volumes ou de chiffre d’affaires, les dirigeants diffèrent la gestion prévisionnelle des compétences au sein de leurs entreprises.

Et trop souvent, c’est lorsque ces dernières sont confrontées à la nécessité de faire grandir les compétences pour mieux répondre aux nouveaux enjeux technologiques ou commerciaux auxquels elles doivent faire face, qu’elles s’interrogent alors sur l’adaptation des ressources internes.

Pour une large majorité des entreprises, le premier frein à la formation est le sentiment qu’il y a inadéquation entre les qualifications actuelles du personnel et les besoins en compétences. Auquel s’ajoute la difficulté à projeter ces mêmes compétences avec l’évolution probable, voire souhaitable de l’entreprise.

C’est donc souvent en situation de crise, c’est-à-dire, lors d’une nécessité impérieuse de s’appuyer sur des compétences nouvelles, que les entreprises privilégient plutôt le recours à l’embauche de nouveaux collaborateurs issus du marché de l’emploi dont les profils s’apparentent à ce qu’elles recherchent.  C’est rapide et nul besoin de former donc, impact limité sur l’organisation du service.

Car un autre motif souvent  avancé par les dirigeants est la difficulté de « concilier formation et charge de travail ». Difficile de libérer un collaborateur lorsque l’effectif en production est tout juste suffisant pour répondre aux contraintes de délai, etc…

Alors tant que la formation sera appréhendée en entreprise comme une charge plutôt que comme un investissement, le coût inhérent à la formation des collaborateurs s’avérera un frein supplémentaire.

Pourtant, l’entreprise a tant à gagner à former ses collaborateurs !

Former plutôt que recruter : de réels avantages pour la croissance de votre entreprise

La formation, une réponse à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans le secteur de l’industrie

Former et perfectionner les salariés n’a jamais été aussi important. À plus forte raison pour les postes dans l’industrie confrontée à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée. La formation et le perfectionnement des employés aident à faire face à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

Ce sont alors des moyens importants d’attirer des travailleurs et de garder le personnel existant. Car l’une des principales raisons de démission est le manque de possibilités de formation et de progression dans l’entreprise.

Formation professionnelle : un levier de motivation pour vos collaborateurs

L’investissement dans la formation favorise l’engagement des collaborateurs car il leur montre que l’entreprise se soucie d’eux. C’est un fait, la formation permet aux personnels, quelles que soient les fonctions occupées dans l’entreprise, de sentir qu’ils progressent, qu’ils améliorent leurs compétences. Et surtout, que l’on croit en eux.

La formation s’avère donc un outil de prise en compte et de reconnaissance qui valorise le collaborateur. La formation devient de fait un formidable levier de la motivation. Et chacun sait que si la motivation ne se décrète pas, en revanche elle s’entretient.

Former ses collaborateurs pour accroître leur portefeuille de compétences professionnelles

Par ailleurs, à la différence de l’embauche d’un nouveau collaborateur nécessitant une période incompressible d’adaptation à l’environnement de travail et à l’acquisition d’une maturité professionnelle, la formation des collaborateurs permet à partir d’une expérience professionnelle éprouvée au sein de l’entreprise, d’augmenter le portefeuille de connaissances et de compétences de ces derniers, voire d’accroître la polyvalence dans l’entreprise.  Qui mieux que le salarié actuel connaît le fonctionnement, les rouages de l’entreprise ainsi que ses contraintes ?

Certes, on entendra parfois des dirigeants se plaindre de mauvaises habitudes acquises par les salariés de longue date à l’inverse des jeunes entrants qui apportent un vent de nouveauté.

Pour autant, grâce à la remise en question induite des pratiques et savoir-faire de l’individu,  la formation permet de contrer cette  situation en comblant les lacunes et en up-gradant les compétences. En effet, la formation « rafraîchit » les connaissances et permet le développement de nouvelles compétences utiles à l’entreprise.  L’entreprise peut alors disposer de collaborateurs ayant fait leurs preuves et connaissant déjà l’entreprise.

De plus, l’entreprise réduira les coûts d’embauche en offrant aux salariés actuels de se perfectionner pour occuper des postes vacants ou de s’adapter aux nouvelles contraintes du poste de travail occupé.

La formation professionnelle : quel retour sur investissement pour votre entreprise ?

Certes le retour sur investissement de la formation n’est pas toujours simple à mesurer, toutefois, les salariés ayant bénéficié d’une formation sont plus productifs que les autres.  Voilà pourquoi la formation permet d’augmenter la productivité des entreprises.  Investir dans l’humain est rentable…

Ce qui permet d’affirmer qu’investir dans les équipes, c’est comme investir dans un équipement plus efficace.

D’ailleurs on constate que la professionnalisation est au cœur des problématiques des entreprises les plus prospères, ces dernières accordant une attention particulière à la gestion des ressources humaines. La formation est alors une priorité pour elles en termes de compétences, de productivité, de mobilisation des acteurs et d’image d’entreprise.

Ce que dit la législation…

Rappelons enfin que la loi d’août 2018 sur la « Liberté de choisir son avenir professionnel » ne modifie pas les obligations de formation à la charge de l’employeur. En effet, celui-ci reste tenu d’adapter les salariés à leur poste de travail et de maintenir leur employabilité.

À défaut, il s’expose au versement de dommages et intérêts pour manquement à ses obligations, comme le rappelle régulièrement la jurisprudence.

À noter que la loi précitée transforme le plan de formation en plan de développement des compétences. Celui-ci  devra comporter non seulement des formations « obligatoires » qui conditionnent l’exercice d’une activité ou d’une fonction en application de la réglementation, mais également d’autres formations.

 

En conclusion, la formation des salariés est un formidable levier d’évolution. Aussi bien pour les individus eux-mêmes que pour les entreprises en quête de nouvelles compétences et de développement.

« Investir dans la formation c’est conjuguer au présent mais aussi au futur le souci des hommes et le souci des résultats »

Philippe Bloch (conférencier et chroniqueur)

 

Vous avez des questions sur ce sujet ou un projet de formation ? N’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire ou par téléphone : Grafipolis – 02 40 50 24 22

 

Pour en savoir plus sur le retour sur investissement de vos formations, téléchargez notre guide complet !

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *